Le Haut-Doubs : un relief tout doux, des paysages à couper le souffle, les montagnes du Jura dévoilent leur nature généreuse.

Un paysage grandiose

À peine hors du train ou de la voiture bien chauffée, la première impression est plutôt… frisquette ! Il faut prévoir des vêtements chauds pour affronter le vent, le froid et le soleil en toute tranquillité ! On peut alors respirer l’air, vivifiant et tonique.

Enfin, le paysage du Jura s’impose à vous, immense, large, généreux ! Des massifs montagneux, mais aussi des combes couvertes de sapins, de larges plateaux sur lesquels se dresse, une ferme qui semble oubliée…

Vivants autrefois coupés du monde durant les longs mois d’hiver, les villages comptaient sur leurs propres productions pour se nourrir… Dans cette région d’élevage, salaisons et fromages font donc bon ménage. Le comté, le morbier ou le mont d’or sont les stars du pays.


Lire aussi : Comment bien tailler ses arbres fruitiers avant le printemps


Un balade en skis ou en raquettes pour découvrir le Haut-Doubs

Mais ce pays de forêts offre aussi ses reliefs, et de nombreuses activités de loisirs. Outre le ski alpin, une belle balade en raquettes permet d’admirer de magnifiques points de vue sur les Alpes suisses et françaises, notamment depuis le plus haut sommet du Doubs, le mont d’Or, à 1 463 mètres. Balades ou sport nature, rien que du plaisir Réservez un guide à l’office du tourisme, à Métabief, et partez découvrir la faune et la flore de ces massifs… En raquettes, pas besoin d’un entraînement particulier. Loin de la foule des grandes stations, vous pourrez profiter d’une longue balade sans rencontrer âme qui vive…

En ski de fond, on profite aussi de centaines de kilomètres de piste. À l’image des pays scandinaves, elles vous entraînent pour de longues courses, ouvrant sur les larges paysages du massif jurassien. Les lacs, les villages groupés autour de leur clocher à la forme étrange, recouverts de tuiles vernissées, scintillant dans le pâle soleil d’hiver. En passant, on croise des mordus, sac à dos, qui préparent la GTJ (la grande traversée du Jura), qui emprunte la crête frontière entre France et Suisse, 175 kilomètres de plaisir pour les fondus de fond ! Le spectacle de l’hiver grandeur nature.

Quel feu pourrait égaler le soleil d’un jour d’hiver ? Henry David Thoreau, Une promenade en hiver

 

Après tous ces efforts et une petite halte méritée pour savourer les produits locaux. Puis de passer à d’autres modes de découverte de cette nature préservée. Les plus sportifs opteront peut-être pour une balade en chiens de traîneaux. Mais, comme nous, vous pouvez vous laisser mener par de magnifiques chevaux comtois, attelés à un grand traîneau confortable. Bien couverts, vous voilà partis au petit trot pour une balade de près d’une heure sur des chemins de collines et de forêt… au détour d’un chemin, vous aurez peut-être la chance d’apercevoir quelques chamois qui grattent la neige dans un champ. À moitié engourdis par le froid, c’est le bonheur total sous les couvertures !


Lire aussi : Randonnée d’hiver en Auvergne : une ambiance grand nord


 

 

3 bonnes adresses à garder pour la réouverture des restaurants et des hôtels :

  1. L’Auberge du Coude, un ancien relais de diligence du XVIe siècle rénové. (25160 Labergement Sainte-Marie, www.aubergeducoude.com)
  2. Hôtel Le Lac, une superbe vue sur le lac de Malbuisson. (65 Grande Rue, 25160 Malbuisson www.hotel-le-lac.fr.)
  3. L’Hôtel de la Couronne, une cuisine soignée et inventive avec les produits de la région! (6, rue de l’Église, 25370 Jougne www.hotel-couronne-jougne.com.)