Astuces de grand mère

Pour chasser l’hiver, grand coup de balai dans la maison ! Ayez le réflexe anti-gaspi et écologique en privilégiant les produits naturels.Voici les astuces de grand mère à tester sans plus attendre !

Quoi de mieux que des astuces de grand mère pour un grand ménage de printemps !

On salue avec joie les premiers rayons de soleil, mais côté maison, bonjour les dégâts ! L’hiver a laissé ses marques disgracieuses sur les fenêtres et les volets. Les araignées ont tissé leurs toiles dans tous les recoins de la maison qu’elles jugeaient hospitaliers. À tort. Les déloger va constituer la première étape de notre grand ménage de printemps ! Cette tradition, qui veut qu’au retour des beaux jours, on astique son logement de fond en comble, remonte à l’époque où les maisons étaient chauffées par des poêles à charbon ou des cheminées ouvertes qui laissaient sur les murs et le mobilier des traces fuligineuses et des pellicules de fumée. Après l’hiver, il fallait secouer vigoureusement les rideaux, battre et aérer les tapis, puis briquer les meubles et cirer les parquets. Pour ce faire, les bien-nommées « ménagères » ne disposaient que de balais, de tapettes à tapis et de plumeaux sans oublier une quantité non négligeable d’huile de coude. De rares produits d’entretien comme le bicarbonate de soude, le savon noir, le vinaigre blanc, l’alcool à brûler, l’encaustique complétaient leur attirail. Les endroits les plus sales étaient décapés avec un peu de sable fin ou de cendre. Jusqu’à la fin du xixe siècle, les parquets en bois tendre étaient encore nettoyés avec un mélange d’eau et de sable.

JE M’ABONNE AU MAGAZINE

Un minimum de produits pour un maximum d’efficacité

Aujourd’hui, nous disposons d’à peu près autant de produits que de tâches à accomplir. Nos placards – et notre budget – s’allégeraient si on renouait avec le bon sens et les réflexes « anti-gaspi » de nos aïeules, d’autant que des produits comme la pierre d’argent, utilisée en son temps pour polir et protéger l’argenterie, se montre très efficace pour les matériaux modernes comme les plaques en vitrocéramique, puisqu’elle ne raye pas. Généralement liquide, le savon noir « ménager » – à ne pas confondre avec celui utilisé en cosmétique –, respectueux de l’environnement, se révèle aussi un puissant nettoyant pour le carrelage, le lino ou le parquet ; deux cuillerées à soupe dans un seau rempli d’eau tiède suffisent. Un trait additionnel de vinaigre blanc fera l’affaire pour redonner de l’éclat aux dalles défraîchies. Ce dernier, pur ou dilué, sera utile pour retirer le calcaire dans la salle de bains. Si son odeur vous incommode, optez pour l’acide citrique, vendu sous forme de poudre. Mais ne l’utilisez en aucun cas sur le marbre et autres surfaces sensibles à l’acide. Néanmoins, écologique ne veut pas dire totalement inoffensif. Ainsi l’acide citrique ne doit pas être laissé à la portée des enfants car il peut provoquer des brûlures ou des irritations, notamment s’il entre en contact avec les yeux. La plupart de ces produits d’entretien « écologiques » sont dépourvus des parfums industriels qui inondent la maison de senteurs florales. Pour y suppléer, rien ne vous empêche d’ajouter au nettoyant des huiles essentielles de citron, d’orange ou lavande… Soyez économe de vos gestes pendant cette opération : seules deux ou trois gouttes sont requises !

Parmi les tâches qui relèvent pour beaucoup d’entre nous de la corvée, le nettoyage des vitres figure en bonne place. Non seulement il est fatigant, mais il est surtout ingrat ! Alors qu’on pense le travail dûment accompli, voilà qu’une trace vient subrepticement nous narguer. Vous pouvez miser à fond sur les tissus modernes en microfibres, très utiles dans toute la maison, mais sachez qu’ils sont inopérants contre les taches de graisse. Nos grands-mères avaient un secret qui a traversé le temps : après avoir lavé les vitres, passez un peu d’alcool à brûler et frottez énergiquement avec du papier journal. Le soleil printanier n’aura plus aucun obstacle pour éclairer votre intérieur. Découvrez nos Astuces de grand mère

Les astuces de grand-mère

  1. Le jus de citron a des propriétés désinfectantes et détergentes. Utilisez-le pour nettoyer vos planches à découper ou pour retirer le calcaire dans la salle de bains.
  2. 100 % naturel, le blanc de Meudon (ou blanc d’Espagne) est issu des carrières de craie du bassin parisien. Il nettoie et fait briller aussi bien l’Inox, le cuivre, l’étain, les plaques vitrocéramiques que les vitres et le marbre.
  3. Ce plumeau, doux comme la laine d’agneau qui le compose, va pourtant exterminer la poussière.
  4. Le savon noir, respectueux de l’environnement, n’a pas son pareil pour briquer les sols en pierre et le carrelage.
  5. Le secret des fenêtres brillantes ? Un lavage à l’eau puis un polissage avec un papier journal roulé en boule et imbibé d’alcool à brûler.
  6. Indispensable vinaigre blanc ! Multi-usage, il détartre rapidement cafetière ou bouilloire électrique, limite le dégorgement de couleurs lors du lavage des vêtements printaniers, absorbe certaines mauvaises odeurs…
  7. La tête-de-loup, avec sa forme triangulaire et ses poils de chèvre, débusque la poussière dans les endroits les plus difficilement accessibles. Du sol au plafond, son manche télescopique réglable accède aux moindres recoins.
  8. Détachant naturel au fort pouvoir d’absorption, la terre de Sommières vient à bout des taches sur bois, marbre, pierre poreuse, cuir et tissu. Elle s’étale à sec et agit en quelques heures. Il suffit ensuite de brosser.
  9. La poudre à tout faire : récemment remis au goût du jour, ce produit miracle qu’est le bicarbonate de soude se révèle pour le moins polyvalent : nettoyant, abrasif, antiacide, désodorisant (très efficace dans le réfrigérateur comme dans la poubelle), désinfectant, raviveur de couleurs (performant sur un tapis !)… Voilà aussi un excellent détergent : avec 3/4 de bicarbonate et 1/4 d’eau, vous produisez une pâte bien utile pour décaper un four, dégraisser
    un évier ou des plaques de cuisson et éliminer des traces de graisse ou de moisissure.
  10. Véritable produit multi-usage, la pierre d’argile (ou d’argent) se présente sous la forme d’une pâte dure combinant argile blanche, savon vert, huile végétale et huiles essentielles. Anticalcaire, antiseptique, dégraissante et lustrante, cette mixture cumule les atouts. Jouant les bons offices sur toutes les surfaces dures lavables à l’eau, elle se rendra indispensable aussi bien pour faire briller et assainir les éléments de la salle de bains ou de la cuisine, la carrosserie d’une voiture ou d’un camping-car… que pour raviver vos couverts et certains bijoux en argent.
  11. Pour les vitrages, l’odeur du vinaigre blanc peut mieux vous convenir que celle de l’alcool à brûler… qui existe aussi en version aromatisée.
  12. La tapette en rotin peut être efficace pour battre les tapis, mais aussi pour se faire les muscles et prendre un bain de poussière ! Voilà en revanche un bel objet décoratif…