L’aloe vera est une plante médicinale qui concentre dans ses tiges un gel qui soigne aussi bien les brûlures, l’acné ou les coups de soleil.  On fait le point sur ce remède miracle, où le trouver, comment l’extraire et surtout : quels sont les bienfaits de l’aloe vera ?

L’aloe vera est principalement connue pour son gel, un remède naturel contre de nombreux maux du quotidien, qui s’applique directement sur la peau, ou qui s’ingère pour renforcer les défenses immunitaires. Bonne nouvelle, l’aloe vera se cultive très facilement dans les jardins privés. À condition d’avoir un sol sec, et de bénéficier d’un climat aride la plupart de l’année, vous pourrez faire votre propre gel d’aloe vera !

Comment utiliser l’aloe vera ?

Le gel d’aloe vera, qu’est-ce que c’est exactement ? Il s’agit en fait de la pulpe qui se présente à l’intérieur de ses feuilles. On utilise ce gel transparent pour soigner les brûlures légères, les piqûres d’insecte, les coupures, les coups de soleil, et serait même efficace pour apaiser certains eczémas et psioriasis.

Il faut dire que le gel d’aloe vera est composé à 99% d’eau, mais que le pourcentage restant n’est pas en reste niveau composition. Vitamines, minéraux, acides aminés, le gel d’aloe vera est chargés de bienfaits. En application locale, on l’utilise pur, comme une crème hydratante pour prévenir des signes de l’âge, ou en cataplasme pour apaiser le feu d’un coup de soleil ou d’une brûlure ménagère. En plus de ses bienfaits dermatologiques, l’aloe vera fait aussi des miracles directement sur notre organisme. Il rééquilibre la flore intestinale, renforce le système immunitaire, soigne les brûlures d’estomac et les ulcères, mais améliorerait également la circulation sanguine.

Gel d’aloe vera : comment l’extraire soi-même ?

Récupérer le gel d’une tige d’aloe vera est très simple, mais nécessite néanmoins quelques précautions.

Couper une tige d’aloe vera, de préférence une tige déjà assez grande, pour laisser les plus jeunes le temps de pousser de produire plus de gel.

Extraire le gel de la feuille à l’aide d’un couteau pointu, en prenant garde d’éliminer l’aloïne, le liquide jaune coulant de la feuille tranché, qui pourrait irriter la peau.

Étaler directement le gel sur la peau, ou le conserver au frais pour une utilisation ultérieure (interne ou externe).

 

Je m’abonne à Esprit d’Ici