Certaines plantes semblent dotées d’une horloge interne si bien réglée qu’un observateur avisé peut y lire l’heure sans consulter sa montre. Démonstration.

Retrouvez cet article et bien d’autres dans les pages du magazine Esprit

Elles s’ouvrent le matin

6 h : Crépide rouge et Nénuphar blanc. 7 h : Anthericum à fleur de lis et Millepertuis. 8 h : Mouron des champs et petite centaurée commune. 9 h : Œillet des chartreux et Souci. 10 h : Ficoïde et Spergulaire (ou sabline rouge). 11 h : Tigridia et Sonchus.

Elles se ferment l’après-midi

12 h : Souci et Œillet prolifère. 13 h : Piloselle (ou oreille-de-souris) et mouron des champs. 14 h : Chicorée sauvage et pissenlit. 15 h : Anthericum à fleur de lis et épervière rouge. 16 h : Merveille du Pérou (ou belle-de-nuit) et Oseille des bois. 17 h : Nénuphar blanc et Onagre (ou Œnothère).

 

Retrouvez cet article et bien d’autres dans les pages du magazine Esprit

  1. 6H
  2. 9H
  3. 12H